Symptômes et traitement de la bronchite obstructive chez l'adulte

Nasopharynx

La bronchite obstructive est un processus pathologique qui se produit dans les bronches. La maladie est provoquée par une inflammation prolongée des structures du tissu muqueux, son irritation et une diminution de la lumière des bronches, ce qui entraîne des difficultés à éliminer le mucus. Avec la pathologie, il y a des spasmes constants des bronches, exprimés en insuffisance respiratoire.

Avec la progression de la maladie, le spasme des structures bronchiques et l'essoufflement augmentent. Pour ces raisons, une obstruction se développe et il y a une violation de la ventilation..

La description

La bronchite obstructive est une lésion inflammatoire qui se produit dans l'arbre bronchique. Elle se caractérise par une toux improductive avec sécrétion de mucus, un essoufflement et parfois un trouble broncho-obstructif, qui ressemble à un symptôme de l'asthme bronchique.

L'obstruction est traduite du latin par un obstacle. Ce terme reflète assez précisément l'évolution de la pathologie: en raison d'une diminution ou d'une fermeture de la lumière de l'appareil respiratoire, lorsque l'air s'écoule difficilement dans les poumons. Le terme «bronchite» est utilisé pour désigner des processus inflammatoires localisés dans le système respiratoire.

La bronchite obstructive est une pathologie associée à une altération de la perméabilité bronchique. Cette condition provoque l'accumulation d'un grand volume de mucus..

La maladie diffère en ce que non seulement le processus d'inflammation se développe, mais également les dommages aux structures muqueuses, ce qui conduit à:

  • spasmes des parois de l'appareil bronchique;
  • gonflement du système respiratoire;
  • accumulation de liquide dans les poumons.

En outre, la bronchite de ce type provoque un épaississement des parois vasculaires, ce qui provoque un rétrécissement de la lumière des bronches. Le patient commence à éprouver des difficultés à respirer. Cela conduit à une diminution de la ventilation et à un écoulement de mucus..

Origine

Le mécanisme de la maladie est associé aux effets négatifs des agents pathogènes sur la cavité des voies respiratoires. En raison de la perturbation des cils, la mort cellulaire rapide se produit, le nombre de structures en coupe augmente.

Avec la bronchite, la densité et la composition des sécrétions, localisées dans l'appareil respiratoire, changent. Cela conduit à une aggravation et un ralentissement des cils. En l'absence de traitement approprié, des processus stagnants peuvent se développer dans la cavité de l'arbre bronchique. Ils conduisent au blocage des petites structures respiratoires.

Référence! En raison d'un changement dans les propriétés du secret, une perte des caractéristiques de protection se produit. Les bactéries et les virus traversent facilement les barrières du corps.

Avec les exacerbations constantes de la maladie, le contenu des substances suivantes diminue:

  • la lactoférine;
  • interféron;
  • lysozyme.

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire d'identifier la pathogenèse et l'étiologie de la maladie. Il peut être réversible ou irréversible.

  • spasmes bronchiques;
  • gonflement des structures muqueuses;
  • blocage des voies respiratoires.

Les irréversibles comprennent:

  • changements dans la structure tissulaire;
  • ventilation insuffisante;
  • prolapsus sur les parois des bronches.

La bronchite obstructive en l'absence de traitement approprié peut provoquer les complications suivantes:

  • développement de l'emphysème dans les cavités pulmonaires;
  • augmentation de la charge sur le cœur;
  • hypertension;
  • travail insuffisant du système respiratoire, ce qui entraîne l'apparition de symptômes de la maladie.

Les raisons

La progression de la bronchite commence après une infection par des agents bactériens ou viraux. Mais cela nécessite des raisons contributives. Le développement de la maladie obstructive commence en raison d'un complexe des raisons suivantes:

  • dysfonctionnements de l'immunité;
  • apport insuffisant en vitamines, minéraux et nutriments provenant des aliments;
  • stress transféré.

La deuxième cause de ce type de bronchite est les réactions allergiques. Avec une forte propension à une telle réponse immunitaire, il existe un risque de développer des maladies respiratoires.

Le tabagisme agit également comme un facteur de risque. Avec un abus prolongé, cette habitude développe une bronchite. Ceci est également facilité par les substances trouvées dans les industries chimiques et pharmaceutiques..

En plus de ces facteurs, des causes internes affectent le développement de la maladie:

  • déficit héréditaire en immunoglobuline A;
  • une petite quantité de l'enzyme antitrypsine;
  • une personne appartient au deuxième groupe sanguin.

Formes de développement

Il existe plusieurs types de lésions des voies respiratoires. Ils diffèrent par la pathogenèse et la durée..

Forme aiguë: chez l'adulte, la bronchite en tant que complication de maladies de nature infectieuse est rarement diagnostiquée. Si la pathologie est de nature virale, le stade de la guérison arrive rapidement.

Si la cause de la bronchite est une infection fongique du tractus pulmonaire, une infection bactérienne ou des agents allergiques, les parois de l'arbre bronchique sont endommagées. Cela conduit à des rechutes constantes.

Les symptômes caractéristiques de cette forme sont:

  • légère augmentation de la température;
  • toux fréquente avec expectorations mal séparées;
  • intensification du tableau symptomatique la nuit.

Forme chronique: diffère par les stades d'exacerbation et d'affaiblissement des symptômes. Lorsque le temps se détériore, des stades d'exacerbation d'une maladie chronique sont observés.Cette forme se caractérise par le tableau symptomatique suivant:

  • toux débilitante fréquente au réveil;
  • détecter le sang dans les expectorations en toussant.

Au stade de l'exacerbation, la température monte à 38 degrés. En outre, les patients notent une fatigue rapide et une faiblesse du corps. La maladie ne peut être ignorée. Dans la bronchite obstructive, il est important de respecter l'alitement prescrit.

Étapes

La période initiale du processus pathologique est caractérisée par des lésions catarrhales de la membrane muqueuse. Les autres symptômes dépendent de la zone de l'inflammation. La pathologie dure jusqu'à 3 semaines. En fonction de l'efficacité du traitement sélectionné, deux options pour le développement ultérieur de la pathologie sont possibles: le soulagement de l'inflammation ou le passage de la pathologie à une forme prolongée.

Lorsque trois épisodes d'exacerbation ou plus sont répétés, une bronchite récurrente avec syndrome obstructif est définie. Si tous les signes persistent pendant deux ans, il s'agit d'une forme chronique. La progression de cette maladie est caractérisée par une diminution progressive du volume d'air inhalé par seconde. Cet indicateur est exprimé en pourcentage. Allouer en fonction de cette valeur:

  1. Étape 1 - le volume d'air inhalé par seconde est supérieur à 50%;
  2. Étape 2 - le volume d'air inhalé diminue à 35%, il existe également des signes d'oxygénation insuffisante;
  3. Étape 3 - le volume d'inspiration forcée est inférieur à 34%.

Les modifications qui en résultent dans le tissu pulmonaire sont irréversibles et une décompensation de l'insuffisance respiratoire se développe. Les traitements ambulatoires et hospitaliers peuvent améliorer considérablement la qualité de vie. L'hospitalisation est parfois nécessaire pendant les périodes d'augmentation des symptômes. Avec des signes de fibrose péribronchique et d'emphysème, une bronchite obstructive est diagnostiquée.

Diagnostique

Le diagnostic est posé après avoir recueilli les plaintes, écouter les poumons et la fréquence cardiaque.

Le but de l'examen est d'exclure les processus pathologiques graves, tels que la tuberculose des structures pulmonaires, la pneumonie, les néoplasmes des tissus pulmonaires, l'insuffisance cardiaque due à une diminution du débit cardiaque.

Si un patient est diagnostiqué avec une fraction réduite de sang éjecté, une toux persistante, un œdème alvéolaire léger, il est alors nécessaire d'agir rapidement.

La bronchite obstructive est caractérisée par les caractéristiques suivantes:

  • son de percussion lors de l'écoute des poumons;
  • manque de mobilité du bord du poumon;
  • respiration difficile;
  • à l'inspiration, une respiration sifflante humide se fait entendre, qui peut s'intensifier avec la progression.

Attention! Si le patient fume constamment, le médecin doit connaître la durée de la dépendance et calculer l'indice du fumeur.

Afin d'exclure la pneumonie, la tuberculose et le dysfonctionnement du cœur, des rayons X sont prescrits. En tant que diagnostic supplémentaire, la livraison d'analyses de fluides biologiques est prescrite. Un diagnostic correct n'est possible qu'avec un examen complet.

Traitement

La thérapie doit se concentrer sur la réduction de la vitesse à laquelle la lésion progresse. Avec une exacerbation des symptômes, le patient se voit prescrire un alitement. Une fois l'état de santé amélioré, des promenades le matin sont nécessaires..

Traitement médical

Comment traiter? Avec cette maladie, ils sont prescrits:

  • médicaments agissant sur les récepteurs adrénergiques. Le médicament aide à augmenter la lumière de l'arbre bronchique;
  • mucolytiques et expectorants. Contribue à la liquéfaction et à l'élimination du mucus de l'appareil respiratoire;
  • bronchodilatateurs. Les substances de ce groupe aident à soulager les spasmes dans les poumons;
  • médicaments anticholinergiques. Aide à réduire l'enflure, à neutraliser l'inflammation et à soulager les symptômes d'allergie.

Les antibiotiques

Malgré la prévalence de la maladie, il n'existe pas de stratégie de traitement unique. Un traitement antibiotique est effectué avec une infection microbienne secondaire et des indications supplémentaires. Ceux-ci inclus:

  • âge avancé. La protection immunitaire dans ce groupe d'âge est réduite, par conséquent une pneumonie et d'autres signes indésirables se développent;
  • stade d'exacerbation avec une évolution sévère;
  • séparation du pus lors de la toux;
  • bronchite obstructive causée par un système immunitaire affaibli.

Prescrivez des médicaments qui ont l'effet suivant:

  • détruire la paroi cellulaire;
  • inhiber la synthèse des protéines dans une cellule bactérienne;
  • endommageant l'ADN des bactéries et entraînant leur mort;
  • inhibition de la synthèse membranaire.

L'antibiotique nécessaire est sélectionné par le médecin en fonction des diagnostics de laboratoire. S'il n'y a pas de temps pour cela, un large éventail de substances est utilisé..

Inhalation

De telles manipulations, d'une durée de 5 minutes, aident à réduire la gravité du processus d'inflammation et à normaliser la fonction pulmonaire. Il devient plus facile pour le patient de respirer.

La composition des moyens d'inhalation est choisie individuellement. La préférence est donnée aux solutions alcalines.

Physiothérapie

Ces activités contribuent à améliorer considérablement l'état du patient. Le massage est l'une des techniques les plus efficaces. Une telle procédure peut détendre les bronches, améliorer la séparation des sécrétions du système respiratoire..

L'électrophorèse est également utilisée. Le bien-être du patient est normalisé après une cure thermale.

Régime

La bronchite obstructive chronique entraîne une diminution de la force du corps. Avec une exacerbation de la maladie, le régime alimentaire doit être diététique. Il est important d'exclure de la consommation les aliments gras, trop salés et frits..

Les soupes, les céréales et les produits laitiers aideront à restaurer le travail de l'organisme. Il est également important de consommer la bonne quantité d'eau..

Prévoir

La pathologie répond bien au traitement. Les enfants souffrant d'une prédisposition allergique à la récidive souffrent souvent de bronchite asthmatique ou d'asthme. La forme chronique de bronchite obstructive se caractérise par une évolution moins favorable.

Un traitement approprié peut aider à arrêter la progression de l'obstruction et de l'insuffisance respiratoire. Les circonstances défavorables sont les facteurs suivants:

  • vieillesse du patient;
  • la présence d'autres pathologies;
  • périodes d'exacerbation fréquentes;
  • durée de l'abus du tabac;
  • formation d'œdème cardiaque.

Complications

Avec un stade avancé de la maladie, il y a:

  • arrêt respiratoire;
  • dommages aux tissus pulmonaires;
  • bloquer le fonctionnement normal de l'appareil respiratoire. Cette complication met la vie en danger. Pour diagnostiquer la pathologie, il est nécessaire de procéder à une radiographie;
  • cœur pulmonaire en raison de l'augmentation de la pression dans la circulation pulmonaire. Cela conduit à une douleur constante et à une faiblesse générale..

La prévention

Afin de prévenir le développement de la maladie, il est nécessaire:

  • arrêter de fumer;
  • réduire la teneur en poussière dans la pièce à vivre. Pour ce faire, ils effectuent un nettoyage humide et enlèvent tous les éléments intérieurs qui collectent la poussière;
  • l'adhésion à un régime à l'exclusion des allergènes alimentaires;
  • effectuer une thérapie vitaminique pour renforcer le système immunitaire. Pour cela, ils boivent des frais et des thés spéciaux;
  • exclusion des allergènes de l'environnement.

Les maladies infectieuses et les rhumes doivent être guéris jusqu'au bout.

Avec la bronchite asthmatique, il est important de durcir et d'effectuer des exercices de respiration.

La maladie, si elle n'est pas correctement traitée, entraîne souvent de graves complications. Par conséquent, il est important de savoir ce qu'est la bronchite obstructive chez l'adulte, ses symptômes et son traitement. Cela vous permettra de commencer le traitement dès les premiers stades..

Bronchite obstructive chez l'adulte - traitement et prévention

L'exposition à des facteurs de santé néfastes, tels que de mauvaises conditions environnementales, le tabagisme, les maladies virales et l'air vicié sont souvent les causes de la bronchite obstructive chez les adultes.

Le traitement de la maladie doit être débuté à un stade précoce. Les cas négligés menacent le développement de complications graves.

Qu'est-ce que la bronchite obstructive?

L'inflammation diffuse de diverses étiologies de la muqueuse bronchique est appelée bronchite obstructive..

La bronchite obstructive progressive entraîne une altération persistante de la ventilation pulmonaire, provoque une insuffisance respiratoire.

Caractéristiques caractéristiques de la maladie:

  • processus inflammatoire étendu dans les tissus alvéolaires et les petites bronches;
  • altération de la ventilation dans les poumons, ce qui entraîne une hypoxémie et un manque d'oxygène dans le sang;
  • le développement d'un emphysème secondaire de nature diffuse et une violation du processus d'échange gazeux dans les poumons;
  • développement du syndrome d'obstruction bronchique - changements dans les poumons qui ne sont pas toujours réversibles.

Formes de la maladie

En pratique pulmonaire, en fonction de la réversibilité de l'obstruction bronchique, il existe des formes aiguës et chroniques de bronchite obstructive:

  • La forme aiguë est plus fréquente chez les enfants.
  • Les patients chroniques souffrent à l'âge adulte. Elle se caractérise par des modifications irréversibles des tissus des poumons et des bronches avec une ventilation altérée et une BPCO (maladie pulmonaire obstructive chronique).

Au stade initial de la bronchite, les voies respiratoires supérieures sont affectées par une inflammation catarrhale. Ensuite, le processus se propage au tissu péri-bronchique, affectant les bronchioles, petites et moyennes bronches.

La condition dure 7 à 10 jours. Les personnes dont le système immunitaire est affaibli combattent la maladie pendant 2 à 3 semaines.

Comment se développe la bronchite obstructive?

Dans la cavité des bronches, sous l'influence de la flore pathogène, les performances et l'état des cils se détériorent, qui dans le corps d'une personne en bonne santé sont en mouvement constant, débarrassant l'organe de la poussière, des corps étrangers et d'autres débris.

Leurs cellules meurent - le nombre de gobelets (produisant du mucus) augmente. La densité, la composition du mucus du système respiratoire change, elle devient plus dense, le travail des cils est aggravé, le mouvement ralentit. La décharge des expectorations devient difficile. Le manque de traitement en temps opportun entraîne une stagnation des expectorations de la cavité bronchique, un blocage des voies respiratoires.

La sécrétion bronchique de viscosité accrue ne remplit pas la fonction de protection du système respiratoire contre les bactéries, les virus et autres micro-organismes. Des exacerbations constantes et des crises de bronchite obstructive chez l'adulte, d'une durée de plusieurs jours, indiquent une diminution du lysozyme, de la lactoferrine et de l'interféron, qui protègent les organes contre l'apparition de processus inflammatoires.

Causes de la maladie chez les adultes

Les raisons suivantes contribuent au développement de la bronchite obstructive chez l'adulte:

  • Séjour prolongé dans une zone à air pollué (travail dans une production dangereuse ou vivant dans des villes industrielles, des zones au climat rude ou écologiquement défavorable).
  • Dans 10 cas de la maladie chez 9 personnes, la cause du développement de la maladie est l'usage du tabac - tabagisme.
  • Inflammation chronique fréquente du système respiratoire.
  • Hérédité. Absence congénitale d'un protecteur spécifique des voies respiratoires - protéine.

Symptômes de bronchite obstructive chez les adultes

La forme aiguë est caractérisée par les symptômes suivants:

  • toux paroxystique, forte et sèche avec expectorations difficiles;
  • essoufflement, bruits dans les poumons lors de l'expiration;
  • inflammation des voies respiratoires supérieures;
  • toux nocturne;
  • la présence d'essoufflement;
  • température corporelle ne dépassant pas 37,5 С.

Si le patient se tourne vers un établissement médical à temps, la maladie est traitable. L'état négligé provoque l'apparition de l'évolution de la forme chronique. La durée de la bronchite aiguë varie de 10 jours à 3 semaines.

Les patients atteints d'une maladie chronique se plaignent le plus souvent de:

  • essoufflement qui survient lors d'un effort physique, avec le temps, il commence à déranger au repos;
  • toux paroxystique avec des mucosités rares;
  • la température corporelle est supérieure à 37,5 C;
  • séparation des expectorations avec du pus (avec l'ajout de maladies infectieuses).

L'obstruction chronique progresse constamment, l'intervalle de temps entre les rechutes est réduit. Les symptômes de l'espèce sont similaires. Seul un médecin peut établir la forme exacte.

Diagnostique

Le diagnostic commence par un examen médical du patient..

Étudié:

  • la durée de la toux;
  • couleur et quantité des expectorations;
  • la présence de sifflements et de respiration sifflante dans les poumons lors de l'écoute;
  • la présence d'essoufflement;
  • les habitudes et les conditions de vie du patient (tabagisme, alcoolisme).

Les cas négligés affectent l'apparence du patient et la confirmation supplémentaire de la bronchite obstructive est:

  • Gonflement dans la région des jambes;
  • Ballonnements des veines du cou;
  • La forme des doigts prend la forme de baguettes;
  • La peau devient pâle ou bleuâtre.

Autres méthodes de diagnostic:

  • L'état des bronches est évalué par des tests respiratoires - spirométrie. La procédure consiste à mesurer le volume des poumons. Une diminution des indicateurs par rapport à ceux prévus par la norme indique une obstruction.
  • La détermination de la gravité de l'inflammation est effectuée par bronchoscopie. Un pneumologue, utilisant des anesthésiques locaux, insère un broncho-fibroscope, un appareil avec une caméra miniature à l'extrémité, dans les voies respiratoires. La membrane muqueuse de l'organe est examinée, en présence de processus pathologiques, le tissu est prélevé pour analyse pour la présence de néoplasmes.
  • Radiographie avec introduction d'un agent de contraste - la bronchographie est réalisée dans un but similaire. Une radiographie pulmonaire permet de détecter ou d'exclure une pneumonie.
  • La présence d'une insuffisance respiratoire dans la bronchite obstructive est un indicateur d'un électrocardiogramme. Son besoin est dû à l'étude du travail du système cardiovasculaire, car dans les derniers stades de la maladie, il y a une augmentation du ventricule droit de l'organe.
  • Un test sanguin biochimique et une analyse générale sont prescrits par les pneumologues. Les résultats nous permettent d'évaluer la gravité de la maladie en cours..

La différence entre la bronchite obstructive chronique et aiguë est une évolution plus longue. La forme aiguë est localisée uniquement à la surface des muqueuses, respectivement, il n'y a pas de compactage des tissus organiques sur la radiographie.

Ce qui est dangereux?

Les complications de la bronchite obstructive posent un risque énorme pour la santé. Ils se développent en raison d'un traitement insuffisant et inefficace. Mauvais diagnostic, tabagisme actif, climat défavorable dans la région où vit le patient, non-respect des prescriptions du médecin traitant - font également référence aux facteurs qui entraînent des complications de la maladie.

Conséquences et complications

Les complications les plus courantes de la bronchite obstructive chez l'adulte:

  • Pneumonie. Les organes sont situés à proximité, de sorte que l'inflammation bronchique affecte les organes voisins - les poumons.
  • Bronchectasie. Il se développe avec des dommages importants aux tissus du système respiratoire. Le processus est irréversible. Les bronches sont toujours dilatées. Les tissus des organes et ceux adjacents souffrent.
  • Arrêt respiratoire. Conséquence dangereuse menant à la mort. Les changements pathologiques sont si importants que l'état gazeux du sang est perturbé et que les organes vitaux sont privés de l'échange gazeux nécessaire. Le fait de ne pas répondre immédiatement à la maladie entraîne de manière irréversible une insuffisance cardiaque.
  • Insuffisance cardiaque. La famine en oxygène active l'activité cardiaque. Il se fatigue, le muscle cardiaque est surchargé et faible.
  • Emphysème des poumons. Les alvéoles, constamment exposées à des processus inflammatoires, grossissent (s'étirent), perdent leur fonction naturelle - la contraction. Par conséquent, le processus d'enrichissement du sang en oxygène et de purification du dioxyde de carbone est interrompu. Un symptôme de l'emphysème est l'essoufflement, qui augmente avec l'exercice.
  • L'asthme bronchique. Les bronches subissent des changements irréversibles avec une obstruction constante, de sorte que les patients subissent un changement de leur réactivité. Possibles attaques soudaines de toux persistante, accompagnées d'essoufflement, parfois d'étouffement.
  • Obstruction bronchique. L'un des types d'insuffisance respiratoire, se manifestant par des spasmes soudains des bronches. Les patients se plaignent de problèmes d'expiration.
  • Pneumosclérose diffuse. La maladie affecte complètement un ou les deux poumons. L'organe est bloqué. La complication met la vie en danger. Les 2-3 premiers jours peuvent être asymptomatiques. Diagnostiqué par radiographie ou tomodensitométrie.
  • Coeur pulmonaire. Le processus inflammatoire du poumon gauche passe au ventricule droit et à l'oreillette. La pression du petit cercle veineux augmente, provoquant des douleurs dans la poitrine et une faiblesse de tout le corps.

Quand voir un médecin?

Si vous vous sentez moins bien, vous devez consulter un thérapeute. Le médecin vous examinera et vous référera à des spécialistes à profil étroit.

Symptômes cliniques pour lesquels vous devriez vous rendre dans un établissement médical:

  • toux avec ou sans mucus;
  • diminution de l'appétit et détérioration du bien-être général;
  • augmentation de la température corporelle;
  • une sensation de douleur dans la poitrine;
  • l'apparition d'essoufflement pendant l'exercice et au repos.

La bronchite se manifeste par de tels symptômes. Certains d'entre eux sont caractéristiques d'autres pathologies. Par exemple, la toux paroxystique chez les adultes, les maux de gorge et les problèmes respiratoires sont typiques de la laryngite aiguë. Cette maladie fait partie de la spécialisation ORL.

Une toux prolongée, une accumulation d'expectorations associée à une douleur dans le sternum, de la fièvre, peuvent être des symptômes d'une exacerbation de la bronchite ou de la pneumonie, qui s'est développée comme une complication de la maladie sous-jacente. Dans ce cas, vous pouvez contacter un thérapeute ou un pneumologue.

Consultation initiale, nomination de tests diagnostiques - tâches du thérapeute.

Traitement de la bronchite obstructive chez l'adulte

Dans le traitement de la maladie, ses stades et le degré de lésion du système respiratoire sont pris en compte.

Le traitement médicamenteux sera inefficace si le patient adulte fumeur n'abandonne pas la dépendance. L'état des bronches s'améliore considérablement même chez les fumeurs ayant une expérience avec une forme avancée de la maladie, en cas d'arrêt de la consommation de nicotine.

En association avec des médicaments, ils sont utilisés:

  • massage corporel;
  • homéopathie;
  • thérapie manuelle;
  • acupuncture;
  • spéléothérapie (chambres de sel)

Ces thérapies activent les réserves du corps. En les appliquant, la dose de médicaments nécessaire à une cure est réduite.

Lors d'une exacerbation de la bronchite obstructive, il est recommandé d'éviter les changements brusques de température - ils provoquent des quintes de toux.

Ne restez pas dans des pièces poussiéreuses, des espaces fermés à faible humidité. L'aggravation du processus provoque une visite des saunas et des bains.

Une infection bactérienne sous l'influence de l'air chaud peut descendre, se propager aux organes voisins.

Le traitement est effectué à domicile, suivant les prescriptions et recommandations d'un thérapeute ou d'un spécialiste de profil étroit.

Les patients adultes sont placés à l'hôpital avec les indications suivantes:

  • l'obstruction persiste après le traitement à domicile;
  • l'accession de la pneumonie;
  • la survenue d'une insuffisance respiratoire;
  • le besoin de recherche - bronchoscopie;
  • la probabilité de développer une insuffisance cardiaque.

Avec une exacerbation de la bronchite obstructive, le repos au lit est prescrit. Le sommeil pendant la journée doit être présent pendant au moins 8 heures. La pièce dans laquelle se trouve le patient doit être ventilée deux fois par jour.

Par beau temps, des promenades en plein air sont possibles. Le travail physique lourd est interdit. Évitez la surchauffe et l'hypothermie.

Le régime alimentaire pendant la période de la maladie vise à soulager l'œdème bronchique, en augmentant l'immunité. La prédominance des protéines est envisagée. Teneur en calories quotidienne d'au moins 3000 kcal.

Liste des produits recommandés:

  • fruits riches en vitamine C: framboises, pamplemousse, citron, orange;
  • vitamines A et E: épinards, carottes, pois verts, haricots, avocat;
  • aliments oméga-3: foie de morue, poisson de mer, huile de poisson;
  • produits laitiers: lait, fromage cottage, fromage, kéfir, yogourt;
  • tomates, olives, sarrasin, pain;
  • aliments contenant du magnésium: graines de sésame, pain de seigle, bananes, noix.

La consommation de sucre et de sel diminue, la consommation d'allergènes est limitée: cacao, chocolat, café. Les aliments fumés, épicés et épicés peuvent provoquer un bronchospasme. Ils sont exclus de l'alimentation ou consommés en quantités minimes..

Thérapie médicamenteuse

Le traitement standard pour adulte comprend 4 étapes:

  • Nutrition appropriée et arrêt du tabac.
  • L'utilisation de médicaments qui stimulent les récepteurs qui dilatent les bronches.
  • Thérapie avec des médicaments qui améliorent l'excrétion des expectorations et favorisent son écoulement.
  • Le cours de l'antibiothérapie et des antiviraux.

Une approche intégrée du traitement implique l'utilisation de:

  • Un exemple qui combine la capacité de détendre les muscles des parois bronchiques, de soulager les spasmes et la bronchodilatation est Berodual. Les composants du médicament sont très efficaces dans le traitement. Capable de soulager la toux sèche et productive. Ils commencent à agir dans les 15 minutes. Le médicament est introduit dans le corps principalement par inhalation. Le coût de Berodual est de 230 à 310 roubles.
  • Expectorants. L'excrétion des expectorations est une condition préalable au traitement de la bronchite obstructive chez l'adulte. Le mucus stagnant est un environnement favorable au développement de bactéries pathogènes.
    Les médicaments expectorants suivants sont souvent prescrits:
  • ACC (acétylcestéine). Toux sèche - augmente le volume de mucus. Toux humide - élimine les mucosités. Selon la forme et la posologie, le prix du médicament varie de 120 à 350 roubles.
  • Mukaltin. L'ingrédient actif est les polysaccharides de guimauve. L'action vise la liquéfaction et l'expectoration. Disponible en boîtes de 20,40,80,100 comprimés. Le coût de l'emballage est de 40 à 120 roubles.
  • Sirop aux herbes. Expectorants et remède mucoltinique. Prix ​​de 240 à 170 roubles.
  • La bronchite obstructive chez les adultes de nature bactérienne nécessite un traitement antibiotique. La sélection des médicaments est effectuée en examinant la sensibilité des expectorations. L'analyse montre quelles bactéries sont à l'origine de l'inflammation. La liste des médicaments est assez large. La sélection doit être faite par un médecin.
    Souvent attribué:
  • Médicaments supprimant les micro-organismes - aminopénicillines: Augmentin, Amoxicilline;
  • Macrolides - bloquent la croissance des bactéries: azithromycine;
  • Ils détruisent les bactéries résistantes à la pénicilline - céphalosporines: Ceftriaxone;
  • Antibiotiques à large spectre - fluoroquinolones: Ofloxacine.

Physiothérapie

Avec la bronchite obstructive chez l'adulte, les procédures physiothérapeutiques suivantes sont utilisées pour supprimer le processus inflammatoire et normaliser le travail du système respiratoire:

  • Inhalation. Les médicaments inclus dans les mélanges pour inhalation sont rapidement absorbés et ne sont pas absorbés dans la circulation sanguine. En règle générale, ce sont des médicaments qui aident à fluidifier, éliminer les mucosités ou des solutions à base de plantes ayant un effet similaire.
  • Massage. Il est utilisé pour éliminer le mucus des bronches. Le principe de réalisation est basé sur le tapotement dans la région de la poitrine avec le bout des doigts. De tels mouvements sont capables de séparer le flegme suspendu..
  • UHF. Thérapie de l'organe affecté par rayonnement d'ondes électromagnétiques. Leur effet améliore la circulation sanguine, restaure les muqueuses, réduit l'inflammation.
  • Magnétothérapie. Réduit les poches, accélère l'excrétion du mucus, augmente la capacité pulmonaire, stimule l'immunité. La thérapie améliore l'effet des antibiotiques, minimise le risque de rechute, accélère la guérison et la régénération des tissus.
  • Électrophorèse - l'introduction de médicaments dans les couches de l'épiderme à l'aide d'un appareil spécial alimenté par un courant basse fréquence. Les médicaments s'accumulent dans la peau et sont transportés par le liquide lymphatique dans tout le corps, y compris vers les organes malades. Il n'y a pas besoin de médicaments oraux qui ne sont pas toujours utiles pour l'estomac, le foie et les intestins.
  • Halothérapie. La procédure prévoit la création artificielle d'un microclimat correspondant aux grottes de sel. Le traitement améliore la ventilation des poumons, les enrichit de micro et macro éléments utiles.

Exercices de respiration

L'exercice améliore l'appareil respiratoire d'un patient adulte. Les récidives répétées fatiguent le muscle respiratoire et le diaphragme. La gymnastique avec bronchite obstructive chez l'adulte soulage les tensions musculaires excessives, normalise le mode de fonctionnement des bronches et des poumons et augmente leur endurance.

Comment la gymnastique affecte-t-elle le système respiratoire:

  • il augmente l'apport sanguin aux tissus des poumons, stimule les processus métaboliques;
  • facilite la respiration;
  • élimine les pathologies de la colonne vertébrale et de la poitrine;
  • élimine les adhérences et la stagnation;
  • améliore l'état émotionnel et neuro-psychologique du patient.

Le résultat d'un exercice régulier n'est pas seulement la normalisation du système respiratoire. La respiration tissulaire, l'assimilation de l'oxygène par tous les organes et systèmes du corps est améliorée.

La physiothérapie chez l'adulte peut être à la fois une méthode de traitement et de prévention des exacerbations. Il est nécessaire d'inhaler de l'air humide et frais, puis la sécrétion bronchique accumulée peut facilement partir.

Il n'est pas recommandé de donner des cours à une température corporelle élevée, des saignements, des maladies oncologiques et la tuberculose.

Traitement avec des remèdes populaires

Les recettes de médecine traditionnelle utilisées pour la bronchite obstructive chez l'adulte sont recommandées pour diluer, éliminer les expectorations, augmenter les fonctions de protection du corps et soulager le gonflement de la membrane muqueuse.

Plusieurs recettes:

  • Radis et miel. Expectorant. La cuisson comprend les étapes suivantes: un approfondissement est effectué dans le légume, le milieu est coupé; ajoutez 2 cuillères à soupe dans la cavité résultante. l miel; le trou est couvert et insisté pendant 3-4 jours. Pendant ce temps, le radis donnera du jus. Il est pris dans 1 c. 4 fois par jour. La durée du traitement est de 7 à 10 jours.
  • Les oignons et le miel ont un effet mucolytique. Vous aurez besoin de: 2 oignons, 4 cuillères à soupe. l. sucre, 4 c. l. miel, 2 c. l. vinaigre de cidre de pomme. Les oignons sont pelés et bouillis (entiers, non hachés) pendant 2 heures à feu doux, puis hachés dans un hachoir à viande ou un mélangeur. Du sucre, du miel et du vinaigre sont ajoutés au gruau. Mélangez le tout soigneusement. Le mélange est pris au début de la maladie pendant 1 c. 1 fois par heure le premier jour. Les jours 2 et 3, 1 cuillère à café est consommée. après 3 heures. Le cours se poursuit jusqu'à 7 jours, le médicament est pris pendant 4,5, 6, 7 jours 4 fois.
  • Carottes, airelles et miel. Le jus est extrait des légumes et des baies. Tous sont mélangés avec du miel dans un rapport 1: 1: 1. Mieux vaut utiliser un produit fraîchement préparé. Boire selon le schéma: 1 c. par heure le premier jour, 1 cuillère à café après 3 heures le lendemain jusqu'à guérison complète.

La prévention

Pour éviter le passage de la bronchite obstructive chez l'adulte à une forme chronique ou l'apparition d'asthme bronchique peut être évité en observant certaines mesures préventives:

  • arrêt du tabagisme et de la consommation d'alcool;
  • ne contactez pas des personnes déjà malades;
  • exclure la prise d'allergènes, étant dans un environnement allergique;
  • observer le régime de repos et de travail;
  • en présence de facteurs professionnels défavorables, changer de lieu de travail;
  • se déplacer des grandes villes avec un environnement pollué vers la campagne;
  • immunité accrue;
  • régime équilibré;
  • vaccination en temps opportun;
  • traitement au stade initial de la bronchite aiguë pour réduire le risque de transition de la maladie vers le stade chronique de la bronchite obstructive.

Des mesures préventives prises en temps opportun empêcheront la progression de la maladie et le développement de conséquences pathologiques de rechutes constantes.

La bronchite chez les adultes est une affection courante qui affecte le système respiratoire. Elle est diagnostiquée chez un patient sur quatre souffrant de pathologie respiratoire. La forme la plus courante et la plus dangereuse est la maladie respiratoire obstructive aiguë..

Commentaires

Avis sur le traitement de la bronchite obstructive:

Bronchite obstructive

Bronchite obstructive - inflammation diffuse de la muqueuse bronchique de diverses étiologies, qui s'accompagne d'une altération de la perméabilité des voies respiratoires due à un bronchospasme, c'est-à-dire un rétrécissement de la lumière des bronchioles et la formation d'une grande quantité d'exsudat mal séparé.

L'hyperémie des couvertures internes des voies bronchopulmonaires empêche le mouvement des cils de l'épithélium cilié, provoquant une métaplasie des cellules ciliées. Les cellules épithéliales mortes sont remplacées par des cellules caliciformes qui produisent du mucus, à la suite de quoi la quantité de crachats augmente fortement, dont la décharge est entravée par des réactions bronchospastiques du système nerveux autonome.

Dans le même temps, la composition du mucus bronchique change: une augmentation de la viscosité de la sécrétion s'accompagne d'une diminution de la concentration de facteurs immunitaires non spécifiques - interféron, lysozyme et lactoférine. Ainsi, les produits de réactions inflammatoires deviennent un terreau fertile pour les représentants de la microflore pathogène et opportuniste. Un processus inflammatoire progressif entraîne une altération persistante de la ventilation et le développement d'une insuffisance respiratoire.

Causes et facteurs de risque

La bronchite obstructive peut être d'origine à la fois infectieuse et non infectieuse. Les agents responsables les plus courants de la maladie sont les virus - rhinovirus et adénovirus, ainsi que les virus de l'herpès, de la grippe et de la parainfluenza de type III. Dans le contexte d'une forte suppression du système immunitaire, un composant bactérien peut être ajouté à l'infection virale. Assez souvent, la bronchite obstructive se développe dans le contexte d'un foyer chronique d'infection dans le nasopharynx.

La bronchite obstructive non infectieuse survient à la suite d'une irritation persistante des muqueuses des voies respiratoires. Les allergènes - pollen de plantes, particules d'épithélium animal, poussière de maison, acariens, etc. - peuvent avoir un effet irritant. Les néoplasmes de la trachée et des bronches agissent généralement comme des stimuli mécaniques. En outre, la survenue de la maladie est facilitée par des blessures traumatiques et des brûlures des muqueuses des substances respiratoires, ainsi que par l'effet néfaste de substances toxiques telles que l'ammoniac, l'ozone, le chlore, les vapeurs acides, le dioxyde de soufre, les fines particules de cuivre en suspension, le cadmium, le silicium, etc..

L'inhalation fréquente de substances toxiques et de fines particules de poussière dans des conditions de production dangereuse est considérée comme l'un des principaux facteurs prédisposant au développement de la bronchite obstructive chronique chez les représentants d'un certain nombre de professions. Le groupe à risque comprend les mineurs, les métallurgistes, les imprimeurs, les cheminots, les constructeurs, les plâtriers, les travailleurs de l'industrie chimique et de l'agriculture, ainsi que les habitants des régions écologiquement défavorisées..

Le tabagisme et l'abus d'alcool contribuent également au développement de l'obstruction bronchique. En pneumologie, il existe le concept de «bronchite du fumeur», utilisé chez des patients ayant plus de 10 ans d'expérience tabagique, se plaignant d'essoufflement et d'une toux sévère par hacking le matin. La probabilité de cette maladie avec le tabagisme actif et passif est approximativement la même.

Les conditions de vie, la situation écologique de la région et l'organisation de la protection du travail dans les entreprises sont d'une grande importance pour la prévention des maladies obstructives de l'appareil respiratoire..

Une approche inadéquate du traitement de la bronchite obstructive aiguë crée les conditions préalables à la transition de la maladie vers une forme chronique. Les exacerbations de la bronchite chronique sont provoquées par un certain nombre de facteurs externes et internes:

  • infections virales, bactériennes et fongiques;
  • exposition aux allergènes, à la poussière et aux pesticides;
  • activité physique intense;
  • arythmie;
  • diabète sucré incontrôlé;
  • utilisation à long terme de certains médicaments.

Enfin, un rôle important dans la pathogenèse de la bronchite obstructive aiguë et chronique est joué par une prédisposition héréditaire - hyperréactivité congénitale des muqueuses et déficit enzymatique génétiquement déterminé, en particulier le déficit en certaines antiprotéases.

Formes

Sur la base de la réversibilité de l'obstruction bronchique, dans la pratique pulmonaire, il est habituel de faire la distinction entre les formes aiguës et chroniques de bronchite obstructive. Chez les jeunes enfants, la bronchite obstructive aiguë est plus fréquente; la forme chronique est plus typique chez les patients adultes. Dans l'obstruction bronchique chronique, des modifications irréversibles du tissu bronchopulmonaire sont notées jusqu'à une violation de l'équilibre ventilation-perfusion et le développement d'une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

Étapes

Le stade initial de la bronchite obstructive aiguë se manifeste par une inflammation catarrhale des voies respiratoires supérieures. En outre, le tableau clinique de la maladie se déroule à mesure que le processus inflammatoire se propage au tissu péribronchique, aux bronchioles et aux bronches de petit et moyen calibre. La maladie dure de 7 à 10 jours à 2-3 semaines.

En fonction de l'efficacité des mesures thérapeutiques, deux options pour le développement d'événements sont possibles: l'arrêt du processus inflammatoire ou la transition de la maladie vers une forme chronique. En cas de récidive de trois épisodes ou plus par an, un diagnostic de bronchite obstructive récurrente est posé; la forme chronique est diagnostiquée si les symptômes persistent pendant deux ans.

Le développement progressif de la bronchite obstructive chronique est caractérisé par une diminution progressive du volume d'inspiration forcée en une seconde (FE-1), exprimé en pourcentage de la valeur standard.

  • Stade I: OVF-1 à partir de 50% et plus. La maladie n'entraîne pas de détérioration significative de la qualité de vie.
  • Stade II: FE-1 diminue à 35–49%, des signes d'insuffisance respiratoire apparaissent. L'observation systématique d'un pneumologue est montrée.
  • Stade III: OVF-1 est inférieur à 34%. Les modifications pathologiques du tissu bronchopulmonaire deviennent irréversibles, une décompensation prononcée de l'insuffisance respiratoire se produit. La qualité de vie est améliorée par des soins de soutien en ambulatoire et en hôpital de jour. Pendant la période d'exacerbations, une hospitalisation peut être nécessaire. Lorsque des signes de fibrose péribronchique et d'emphysème apparaissent, le passage de la bronchite obstructive chronique à la BPCO peut être présumé.

Symptômes de bronchite obstructive

Les formes aiguës et chroniques d'obstruction bronchique se manifestent différemment. Les premiers symptômes de la bronchite obstructive aiguë coïncident avec les manifestations du catarrhe des voies respiratoires supérieures:

  • toux sèche et hachée, aggravée la nuit;
  • séparation difficile des expectorations;
  • sensation d'oppression dans la poitrine;
  • respiration sifflante abondante;
  • température subfébrile;
  • transpiration.

Dans certains cas, les symptômes de la bronchite obstructive ressemblent à l'ARVI. En plus de la toux, il existe des maux de tête, des troubles dyspeptiques, des myalgies et des arthralgies, une dépression générale, de l'apathie et de la fatigue..

Avec une obstruction bronchique chronique, la toux ne s'arrête pas même pendant la rémission. Après des crises prolongées, accompagnées d'une transpiration abondante et d'une sensation d'étouffement, une petite quantité de mucus est expulsée. Avec l'évolution de la maladie dans le contexte d'une hypertension artérielle persistante, des stries de sang peuvent apparaître dans les expectorations.

Lors des exacerbations, la toux augmente, un exsudat purulent se trouve dans les expectorations. Dans le même temps, on observe un essoufflement, qui se manifeste initialement lors de stress physique et émotionnel, et dans les cas graves et négligés - même au repos.

Le groupe à risque de développement de la bronchite obstructive comprend les mineurs, les métallurgistes, les ouvriers de l'imprimerie, les cheminots, les constructeurs, les plâtriers, les travailleurs de l'industrie chimique et de l'agriculture, ainsi que les habitants des régions écologiquement défavorables..

Avec la bronchite obstructive progressive, la période inspiratoire est allongée, ce qui fait que la respiration s'accompagne d'une respiration sifflante et d'un sifflement à l'expiration. Dans l'expansion de la poitrine, non seulement les muscles respiratoires participent, mais aussi les muscles du dos, du cou, des épaules et de la presse; gonflement des veines dans le cou, gonflement des ailes du nez au moment de l'inhalation et enfoncement des parties souples de la poitrine - la fosse jugulaire, les espaces intercostaux, les régions supraclaviculaires et sous-clavières.

Au fur et à mesure que les ressources compensatoires du corps sont épuisées, des signes d'insuffisance respiratoire et cardiaque apparaissent - cyanose des ongles et de la peau dans la zone du triangle nasolabial, sur le bout du nez et sur les lobes d'oreille. Chez certains patients, les membres inférieurs gonflent, la fréquence cardiaque et la tension artérielle augmentent et les plaques à ongles acquièrent une forme spécifique de «verre de montre». Les patients s'inquiètent de la perte de force, de la fatigue accrue et de la diminution des performances; des signes d'intoxication sont souvent présents.

Caractéristiques de l'évolution de la maladie chez les enfants

Chez les enfants d'âge préscolaire et primaire, la forme aiguë de bronchite obstructive prévaut, qui se guérit facilement grâce à un traitement adéquat et opportun. Une attention particulière doit être accordée au traitement de la bronchite obstructive chez les enfants sujets au rhume et aux réactions allergiques, car il existe un risque de développer une bronchite allergique et un asthme bronchique dans le contexte de rechutes fréquentes..

Diagnostique

La bronchite obstructive aiguë est généralement diagnostiquée sur la base des résultats cliniques et de l'examen physique. Lors de l'auscultation, une respiration sifflante humide se fait entendre dans les poumons, dont la fréquence et le ton changent lors de la toux. Pour évaluer avec précision le degré de lésion bronchique, identifier les maladies concomitantes et exclure les lésions pulmonaires locales et disséminées dans la tuberculose, la pneumonie et l'oncopathologie, une radiographie des poumons peut être nécessaire.

Dans la bronchite obstructive chronique, une respiration difficile apparaît, accompagnée d'un sifflement lors de l'expiration forcée, la mobilité des bords pulmonaires diminue et avec la percussion sur les poumons, un son en boîte est noté. Un signe caractéristique d'une insuffisance cardiaque pulmonaire développée est un accent prononcé du deuxième ton de l'artère pulmonaire à l'auscultation. Cependant, si une bronchite obstructive chronique est suspectée, les méthodes physiques ne sont pas suffisantes. De plus, des études endoscopiques et fonctionnelles sont prescrites, qui permettent de juger de la profondeur et du degré de réversibilité des processus pathologiques:

  • spirométrie - mesure des paramètres volumétriques de la respiration avec des tests d'inhalation;
  • pneumotachométrie - détermination du volume et de la vitesse des flux d'air pendant la respiration calme et forcée;
  • débitmétrie de pointe - détermination du débit expiratoire forcé de pointe;
  • bronchoscopie avec prélèvement de biopsie;
  • bronchographie.

Le pack de recherche en laboratoire comprend:

  • tests sanguins et urinaires généraux;
  • chimie sanguine;
  • tests immunologiques;
  • détermination de la composition des gaz sanguins;
  • examen microbiologique et bactériologique des expectorations et du liquide de lavage.

Dans les cas douteux d'exacerbation de la bronchite obstructive chronique, elle doit être différenciée de la pneumonie, de la tuberculose, de l'asthme bronchique, de la maladie bronchiectale, de l'embolie pulmonaire et du cancer du poumon.

Traitement de la bronchite obstructive

Le traitement de la bronchite obstructive aiguë repose sur un schéma thérapeutique complexe utilisant une large gamme de médicaments sélectionnés individuellement. La forme aiguë de la maladie est généralement déclenchée par une infection virale. Pour cette raison, les antibiotiques ne sont prescrits que pour les complications bactériennes; la nécessité de leur utilisation est déterminée par le médecin traitant. Si la maladie est déclenchée par une réaction allergique, des antihistaminiques sont utilisés.

Le traitement symptomatique de la bronchite obstructive consiste à éliminer le bronchospasme et à faciliter les expectorations. Pour éliminer le bronchospasme, des médicaments anticholinergiques, des bêtabloquants et des théophyllines sont prescrits, utilisés par voie parentérale, sous forme d'inhalation ou à l'aide d'un nébuliseur. La prise parallèle de mucolytiques contribue à la liquéfaction de l'exsudat et à l'évacuation rapide des expectorations. En cas d'essoufflement sévère, utilisez des bronchodilatateurs inhalés.

Pour détendre les muscles pectoraux et restaurer la fonction respiratoire le plus rapidement possible, un massage par percussion, ainsi que des exercices de respiration selon Buteyko ou Strelnikova sont recommandés. Un effet thérapeutique persistant est donné par la formation sur le simulateur de respiration Frolov.

Afin de prévenir l'intoxication et la déshydratation, le patient a besoin d'une boisson chaude abondante - eau minérale alcaline, décoction de fruits secs, jus de fruits, boissons aux baies, thé faible.

Dans la forme chronique de la maladie, le traitement symptomatique prédomine. Le traitement étiotropique n'est utilisé que pendant les exacerbations. En l'absence d'effet bénéfique, des corticostéroïdes peuvent être prescrits. La participation active du patient au processus thérapeutique est supposée: il est nécessaire de réviser le mode de vie, le régime alimentaire et le régime alimentaire, la routine quotidienne, pour abandonner les mauvaises habitudes.

Dans les cas les plus graves, la bronchite obstructive aiguë et chronique est traitée dans un hôpital. Indications d'hospitalisation:

  • complications bactériennes insolubles;
  • intoxication à croissance rapide;
  • états fébriles;
  • conscience confuse;
  • insuffisance respiratoire et cardiaque aiguë;
  • toux débilitante accompagnée de vomissements;
  • avènement de la pneumonie.

En pneumologie, il existe le concept de «bronchite du fumeur», utilisé en relation avec des patients ayant une expérience du tabagisme de plus de 10 ans, se plaignant d'essoufflement et de toux sévère par hacking le matin..

Complications et conséquences possibles

En l'absence de soins médicaux qualifiés dans la bronchite obstructive aiguë, la probabilité d'une composante asthmatique et bactérienne est élevée. Chez les enfants sujets aux allergies, les complications telles que la bronchite asthmatique et l'asthme bronchique sont plus fréquentes; pour les adultes, le développement d'une pneumonie bactérienne et le passage de l'obstruction bronchique à une forme chronique sont typiques.

Les complications les plus probables de la bronchite obstructive chronique sont l'emphysème, la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) et l'insuffisance cardiaque pulmonaire - la soi-disant. Coeur pulmonaire. Les processus infectieux aigus, l'embolie pulmonaire ou le pneumothorax spontané peuvent provoquer une insuffisance respiratoire aiguë, nécessitant une hospitalisation immédiate du patient. Chez certains patients, de fréquentes crises d'asthme provoquent des crises de panique..

Prévoir

Avec la mise en œuvre rapide d'un traitement adéquat, le pronostic de l'obstruction bronchique aiguë est favorable, la maladie répond bien au traitement. Dans la bronchite obstructive chronique, le pronostic est plus prudent, cependant, un schéma thérapeutique correctement sélectionné peut ralentir la progression de la pathologie et prévenir les complications. Avec un grand nombre de maladies concomitantes et dans la vieillesse, l'efficacité du traitement diminue.

La prévention

La prévention primaire de la bronchite obstructive est réduite à un mode de vie sain. Il est conseillé d'arrêter de fumer et de boire de l'alcool, de manger rationnellement, de consacrer du temps à l'endurcissement et à des promenades régulières au grand air. Il est nécessaire de traiter en temps opportun et de manière adéquate les infections respiratoires aiguës et, en cas de troubles respiratoires de nature allergique, de suivre un traitement de désensibilisation.

Les conditions de vie, la situation environnementale dans la région et l'organisation de la protection du travail dans les entreprises sont d'une grande importance pour la prévention des maladies obstructives de l'appareil respiratoire. Il est nécessaire de ventiler les locaux tous les jours et de procéder à un nettoyage humide au moins deux à trois fois par semaine. Si l'atmosphère est fortement polluée, vous pouvez utiliser un humidificateur. Pour prévenir les exacerbations de la bronchite obstructive chronique causée par l'effet irritant des pesticides, un changement de lieu de résidence ou de profession peut être nécessaire.